Quelles sont les performances du RCS par rapport au SMS ?

LINK Mobility a mené une étude comparative sur l’impact du message RCS par rapport au SMS « classique » dans le cadre d’une campagne marketing. 
Alors que le canal RCS (Rich Communication Services) – souvent appelé SMS 2.0 – poursuit son déploiement en France, LINK Mobility, leader sur le marché du RCS avec plus de 5 millions de messages RCS envoyés depuis son lancement en France, a mené une étude comparative sur l’impact du message RCS par rapport au SMS « classique » dans le cadre d’une campagne marketing. Détails.
Successeur du SMS, le Rich Communication Services (RCS) désigne un message, disponible dans l’application de messagerie SMS aux fonctionnalités « 2.0 » très enrichies et interactives (image, carrousel, vidéo, boutons d’actions…) permettant aux entreprises d’engager la conversation avec leurs consommateurs ou clients. Aujourd’hui disponible sur la grande majorité des téléphones mobiles Android, le RCS connaît une croissance fulgurante (LINK Mobility a déployé plus de 50 clients « agents » RCS depuis son lancement) dans le cadre des stratégies de communication omnicanale des marques grâce aux nouveaux usages qu’il permet.
Dans ce contexte, LINK Mobility, numéro 1 en France sur le RCS, a réalisé une étude comparative permettant de mesurer le RoI (ouverture, engagement, clic, etc.) de ce SMS « nouvelle génération » par rapport au SMS « classique ».
Selon ces premiers éléments, le RCS aurait ainsi un taux d’ouverture moyen au delà des 80%, alors que cette donnée n’était pas mesurable pour le SMS. Le temps d’exposition à la marque passerait également de 5 secondes pour le SMS, à plus d’une minute pour le RCS, soit une progression de plus de 1000%. Enfin le taux de clic passerait de 5% pour un Rich SMS, à une fourchette de 3 à … 20%.
« Aujourd’hui, de plus en plus d’acteurs font appel au RCS pour accroître l’efficacité de leurs campagnes et aussi pouvoir la mesurer : le SMS « classique » ayant ses limites, il n’est pas possible de connaître le taux d’ouverture, par exemple. Dans un même temps, les entreprises trouvent avec le RCS une façon d’améliorer nettement l’expérience client, c’est le cas par exemple des banques et des assureurs qui ont trouvé dans ce canal un nouvel outil d’échanges simple et sécurisé pour communiquer avec leurs clients. », selon Benoît Bole, Directeur Général de LINK Mobility France.
En 2023, LINK Mobility prévoit une multiplication des échanges par RCS et des nouveaux cas d’usage pour celui-ci, notamment pour l’e-commerce.

La dernière interview

Dernières News

Newsletter

Lettre d’information

Partager cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email