La majorité des Français ne sait pas comment sont utilisées leurs données personnelles.

Selon une étude menée par AppsFlyer auprès de plus de 2000 consommateurs français, les 3/4 des utilisateurs ne savent pas comment leurs données sont utilisées par les éditeurs d’applications

2021 a été marquée par la sortie de la version 14.5 d’iOS d’Apple et par toute une série de changements en matière de confidentialité. Ces changements n’ont pas seulement placé le contrôle des données entre les mains des utilisateurs, ils ont aussi redéfini le concept de données personnelles et l’ont placé au premier plan dans l’esprit des consommateurs. À l’occasion de cette étude, AppsFlyer a interrogé les mobinautes français sur leur opinion en matière de confidentialité des données sur mobile, ainsi que sur la confiance qu’ils témoignent envers les applications qu’ils utilisent au quotidien.

Il apparaît que les changements apportés par Apple en matière de protection de la vie privée sont généralement perçus positivement par la majorité des utilisateurs. Cependant, les applications ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour gagner leur confiance. De fait, plus de la moitié des consommateurs estime qu’il n’est pas acceptable que les entreprises utilisent leurs données, même dans le but d’améliorer leur expérience globale dans l’application.

Sur l’ensemble des catégories d’applications, seulement trois ont recueilli la confiance de plus de 10 % des utilisateurs pour la gestion de leurs données personnelles : les services bancaires et financiers (36 %), les applications de communication telles que les messageries et les e-mails (22 %) et les médias sociaux (11 %). Il est probable que les consommateurs aient déjà une confiance relativement élevée dans la sécurité des marques bancaires et financières, puisqu’ils les utilisent pour gérer leur argent et partager d’autres informations sensibles. Les applications de messagerie et de médias sociaux peuvent également bénéficier de la régularité avec laquelle elles sont utilisées par les consommateurs, ce qui entraîne une plus grande familiarité et, par conséquent, une plus grande confiance.

L’une des plus grandes opportunités pour les éditeurs d’applications et les marques est d’améliorer significativement la communication avec les utilisateurs. En effet, près des 3/4 des consommateurs ne sont pas certains de savoir comment leurs données sont utilisées par les entreprises. Par conséquent, 39 % des utilisateurs déclarent ne faire confiance à aucune application concernant leurs données personnelles.

Une plus grande transparence de la part des applications peut encourager les utilisateurs à partager leurs données personnelles : Pour l’instant, moins d’un tiers des consommateurs seraient plus enclins à partager des données avec une application si celle-ci était transparente sur le type et la raison de la collecte d’informations. 21 % d’entre eux seraient même moins enclins à partager leurs données s’ils étaient informés de ce qui est collecté. L’ère de la confidentialité des données sur mobile ne fait que commencer après des années d’inconnu sur la collecte et le traitement des données utilisateurs. Toutefois, ces chiffres sont susceptibles d’évoluer à mesure que les consommateurs deviennent plus avisés sur la manière dont leurs données sont utilisées et que les éditeurs d’applications font preuve de davantage de pédagogie.

Bien que la conscience de la protection de la vie privée ait considérablement augmenté parmi les utilisateurs depuis le lancement de la version 14.5 d’iOS, une grande partie d’entre eux préféreraient encore partager des données avec des applications si cela leur permettait d’éviter de payer une redevance ou un abonnement.

Plus d’un tiers des consommateurs accepterait volontiers que les applications utilisent leurs données plutôt que de payer un abonnement. Chez les plus jeunes, ce chiffre fait un bond significatif : 49 % des 18-24 ans et 45 % des 25-34 ans choisissent cette option si elle est disponible.

Maintenant que la poussière est retombée sur la sortie d’iOS 14.5, il reste manifestement des défis à relever en ce qui concerne la confiance des utilisateurs. Les spécialistes du marketing et les développeurs se doivent particulièrement d’améliorer le niveau de confiance global en faisant preuve d’une plus grande transparence sur les données des utilisateurs qu’ils collectent, ainsi que sur les modalités et raisons de leur utilisation dans les applications, compte tenu notamment de l’attrait des consommateurs pour les contenus personnalisés.

La dernière interview

Dernières News

Newsletter

Lettre d’information

Partager cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email