Jean-François Coutanceau pilotera les questions RSE chez S4M

Spécialiste de la publicité mobile et du drive to store, S4M annonce la nomination de Jean-François Coutanceau au poste de SVP Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE, ou CSR en anglais) 

S4M annonce la nomination de Jean-François Coutanceau au poste de SVP Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE, ou CSR en anglais) afin de piloter les initiatives mises en place pour rendre ses activités plus durables, que ce soit au niveau environnemental ou humain.En tant que nouveau SVP CSR, Jean-François sera chargé de développer la stratégie et les engagements RSE de S4M, et de les déployer au travers d’initiatives locales et mondiales dans les différents marchés où S4M est implantée.

«  Je suis ravi d’assumer ce nouveau rôle. L’industrie du digital a un impact conséquent sur l’environnement, et nous devons faire un réel effort pour changer le statu quo et compenser notre impact sur la planète. Je suis persuadé que les initiatives que nous avons déjà mises en place, et celles à venir, vont nous aider à faire la différence. » commente Jean-François Coutanceau.

« En tant que fervent défenseur de l’environnement et d’un mode de vie responsable, Jean-François est la personne idéale pour mener nos initiatives RSE. Je suis convaincu qu’il nous permettra d’avoir un impact positif sur l’environnement tout en créant de la valeur pour nos partenaires. » commente Christophe Collet, CEO de S4M.

L’industrie de la publicité digitale est le sixième plus grand émetteur mondial de carbone, avec 4% des émissions totales de CO2 – un chiffre qui devrait doubler d’ici 2025.

Afin de limiter son propre impact sur la planète, le spécialiste du drive-to-store a pour objectif de réduire ses émissions de CO2 de 8% d’ici fin 2021, et de devenir carboneutre d’ici 2023. S4M vise également à constituer une équipe solide et diversifiée, avec des talents de tous horizons à tous les niveaux de l’entreprise.

Depuis 2019, S4M a planté plus de 2 000 arbres et prévoit d’en planter 1 000 autres en 2021 afin de compenser ses émissions carbone. Elle utilise également des équipements technologiques recyclés ou reconditionnés dans l’ensemble de ses bureaux, et a même réduit la taille de ses codes pour alléger les serveurs.