Dali Ben Aleya, Datagram.ai « Notre ambition est de passer du big data à la smart data »

Dali Ben Aleya
Président et fondateur de Datagram.ai, Dali Ben Alaya présente cette société, accompagnant les marques dans leur développement e-commerce omnicanal, en leur fournissant des insights sur leur référencement, leur communication retail media et leurs ventes.

La story Datagram.ai ?

DBA – Je suis ingénieur, diplômé de l’Ecole Centrale Paris, et j’ai toujours été passionné par les nouvelles technologies et le retail. Et en discutant avec des acteurs de ce secteur, je me suis rendu compte que les marques étaient parfois submergées par les données du e-commerce, et qu’il y avait une opportunité pour les accompagner, en leur permettant d’utiliser ces données de manière intelligente, pour accélérer et aller plus vite que leurs concurrents.

Concrètement, quel est le métier de Datagram ?

DBA – C’est une plate-forme de data analytics qui va analyser toutes les données du retail, et fournir aux marques des recommandations opérationnelles et des insights, dans une logique de retail intelligence.

L’un de nos clients, le groupe Michelin, est présent dans plus d’une centaine de pays, où il commercialise des milliers de produits, via des centaines de plates-formes e-commerce différentes.

La solution Datagram permet à Michelin de reprendre le contrôle de ce canal e-commerce, en fournissant des données sur le référencement de ses produits, leur mise en avant, leur positionnement tarifaire vis-à-vis des concurrents et d’éventuelles ruptures de stock. En 18 mois, nous avons par exemple réduit de 25% les ruptures de stock de l’une des business units de Michelin, ce qui s’est traduit par une hausse de 8% de son chiffre d’affaires.

Nous accompagnons également des marques alimentaires comme Heineken qui cherchent à émerger dans une catégorie très concurrentielle. Et parmi les leviers, il y a le retail media, qui permet de sponsoriser un mot clef ou d’afficher des bannières au bon endroit du parcours client du consommateur. Aujourd’hui Datagram analyse toutes les données de ces campagnes et permet à Heineken d’optimiser pratiquement en temps réel sa visibilité, ses investissements et sa part de voix vis-à-vis de ses concurrents.

Un futur mobile et omnicanal ?

DBA – Effectivement, le futur du commerce est clairement omnicanal, avec une explosion des touchpoints entre les consommateurs, les marques et les enseignes. Et le mobile joue un rôle central dans ces nouveaux parcours d’achat, aussi bien pour le commerce électronique, que pour les usages offline avec de nombreux consommateurs qui utilisent leur smartphone au milieu des rayons.

Nous sommes également attentifs à de nouveaux usages comme la voix, avec une part grandissante des requêtes qui passent par les assistants vocaux, via un smart speaker ou un smartphone.

L’ambition de Datagram c’est de monitorer tous ces usages, toutes ces données, afin d’en faire un outil d’optimisation à 360° et d’aider les industriels à prendre les bonnes décisions en passant du big data à la smart data.

 

La dernière interview

Dernières News

Newsletter

Lettre d’information

Partager cette page

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email