Benoît Cizeron : «L’objectif d’iAdvize c’est de pouvoir unifier le parcours client »

Benoit Cizeron
VP Commerce chez iAdvize, Benoît Cizeron présente cette solution de commerce conversationnelle, multipliant les points de contact avec les consommateurs tout en cherchant à unifier les données sur les consommateurs.

La story iAdvize ?

 

BC – La mission d’iAdvize, depuis le début, c’est de rendre les marques conversationnelles. La société a été créée en 2010 par Julien Hervouët à Nantes, et on est passés en quelques années d’un chat conversationnel à une plateforme conversationnelle 360° qui accompagne les marques, les distributeurs, mais aussi les régies, dans le déploiement de stratégies conversationnelles, que ce soit sur la partie marketing bien évidemment, mais aussi commerciale, et le support.

 

Aujourd’hui, iAdvize accompagne plus de 2000 marques comme par exemple la Fnac, Décathlon, Samsung ou Hyundai. C’est aussi plus de 230 collaborateurs répartis dans des bureaux à Paris, à Boston, à Düsseldorf et à son siège, à Nantes.

 

Une conversation omnicanale ?

 

BC – Notre idée, c’est de dire que le conversationnel est au cœur des usages de l’ensemble des clients et des prospects des marques aujourd’hui. La conversation est le meilleur moyen d’engager la relation avec un client, en combinant de l’humain et de l’intelligence artificielle.

 

Cette combinaison de ces deux forces nous permet d’impacter très fortement la partie commerce, le support et le marketing des marques et des distributeurs avec qui nous travaillons.

 

On travaille sur le développement du parcours utilisateur prospect, sur la question de l’awareness. C’est pour ça qu’on déploie des solutions de live shopping, mais également de relation personnalisée one-to-one pour engager le prospect et le client, lever les freins à l’achat et faire en sorte qu’effectivement, on ait de l’impact sur les performances commerciales.

 

Des formats Retail Media ?

 

BC – iAdvize dispose en effet d’une offre baptisée “Sales Activation » qui permet aujourd’hui aux régies de vendre pour le compte des marques, de l’engagement, de la conversation.

 

Concrètement, si je suis aujourd’hui monsieur Electrolux, je vais pouvoir effectivement acheter de la conversation sur un site marchand et faire en sorte que l’expert, le répondant, celui qui est le plus qualifié, puisse répondre directement sur les pages produits Electrolux, par exemple.

 

Vers une unification de la connaissance client ?

 

BC – Il faut voir le parcours client dans sa globalité. J’ai parlé d’Awareness avec le live Shopping, mais effectivement, on parle aussi de contenus vidéo pour enrichir les parcours clés et les fiches produits. Et puis de l’engagement personnalisé, que ce soit en chat et/ou en vidéo, ou même jusqu’au vendeur connecté puisqu’on travaille l’omnicanalité, pour pouvoir répondre à l’ensemble des besoins et des questions des prospects et des clients.

 

Et demain ? L’objectif, c’est de pouvoir unifier ce parcours client, de faire en sorte que grâce à iAdvize, on ait l’intelligence pour gérer la relation client sur l’ensemble des touchpoints et ainsi pouvoir avoir la connaissance client et optimiser cette relation.

Nous ce qu’on croit, c’est que les sites marchands aujourd’hui doivent se réinventer. La fiche produit doit se réinventer. En tout cas, ce qui fait la différence pour les marques et les distributeurs, c’est de pouvoir justement avoir cette connaissance globale et unifier ce parcours, tout en laissant à l’utilisateur le choix du canal que ce soit sur Google Business Messages, sur Apple Messages for Business, sur WhatsApp ou directement sur le site de la marque.

 

La dernière interview

Dernières News

Newsletter

Lettre d’information

Partager cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email