82% des Français estiment que les marques doivent rendre leur communication plus responsable

Dans le cadre du lancement de son club « dentsu SW!TCH », dentsu France a mené une étude auprès des français sur la publicité et son impact environnemental. 
En mars dernier, dentsu France a lancé une étude en ligne afin de mieux comprendre la vision des Français concernant la publicité et son impact environnemental. Pour réaliser cette étude, deux panels distincts furent établis : un premier panel de décideurs B2B, avec 205 répondants ; et un deuxième panel de consommateurs, représentatifs de la population nationale de 18 ans et plus, avec 801 répondants. Un double regard nécessaire pour prioriser les actions.
Les résultats démontrent que le grand public et les décideurs ont une perception mitigée de la publicité. Perçue par une majorité comme manipulatrice, polluante visuellement ou encore inutile ; elle est également pour beaucoup synonyme de nouveauté et de divertissement. Elle peut encourager de nouveaux comportements plus responsables ou contribuer à la finance de projets au service du collectif.
Au niveau de l’empreinte environnementale, 74% des consommateurs et 82% des décideurs sont conscients aujourd’hui que la pollution numérique est une véritable menace pour l’environnement (contre seulement en 2019 selon l’Arcep). Une prise de conscience fulgurante qui démontre que la protection de l’environnement et la réduction de l’impact carbone de la publicité se doit d’être une priorité pour les marques.
« En tant qu’agence de communication, nous avons un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le changement climatique. Au niveau de notre empreinte physique propre, bien évidemment, mais également par notre empreinte « cérébrale » : l’impact que nous pouvons avoir sur les consommateurs grâce à notre communication et celle de nos clients. La publicité aujourd’hui peut constituer un accélérateur du changement et c’est ce vers quoi nous voulons tendre grâce au club dentsu SW!TCH. » commente Pierre Calmard, CEO dentsu France.
En effet, pour les consommateurs, il appartient aux marques de rendre leur communication plus responsable. 82% d’entre eux considèrent comme indispensable le fait que les marques réduisent ou compensent l’impact de leurs campagnes. Ils sont convaincus que ces actions démontrent leur engagement (70%) et améliorent implicitement leur image de marque (69%). Plus de la moitié des sondés déclarent qu’ils seraient plus aptes à consommer un produit/service si la marque communique de façon responsable (52%).
Une réalité dont les décideurs sont bien conscients. 78% des répondants affirment que leur entreprise a mis en place des actions pour mesurer, réduire ou compenser l’impact environnemental de leurs actions de communication. Les actions majoritairement mises en place consistent en l’optimisation de l’empreinte carbone des développements digitaux (43%), l’optimisation de l’empreinte carbone de la diffusion des messages publicitaires (40%) et la contribution et promotion de label éthique / environnemental (33%).
Cependant, malgré cette forte volonté d’agir, certains freins subsistent. Le manque d’information est le premier facteur bloquants (36%), suivi de près par le manque de temps (29%) et de ressources financières (24%). C’est pourquoi aujourd’hui, 87% des décideurs estiment qu’il serait intéressant pour leur entreprise d’être accompagnée dans une démarche d’optimisation de l’impact environnemental de leur communication.

La dernière interview

Dernières News

Newsletter

Lettre d’information

Partager cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email