38 % des Français n’ont jamais changé de numéro de téléphone

Selon une étude réalisée pour Infobip*, 38 % des Français n’ont jamais changé de numéro de téléphone

Editeur international de solutions de communications cloud, Infobip dévoile aujourd’hui les résultats de l’étude « Téléphone-et-moi »* menée en décembre 2020 auprès de 1 610 Français, révélant l’importance de la relation des Français à leur téléphone par comparaison à d’autres aspects de leur vie.

Selon cette étude, 38 % des Français n’ont jamais changé de numéro de téléphone. 20 % des répondants indiquent qu’ils gardent le même numéro de téléphone 5 à 7 ans, quand ce chiffre n’est que de 11 % pour les relations amoureuses. S’il leur arrive de changer de numéro c’est majoritairement suite à un changement d’opérateur (33 %) ou par souhait de ne plus recevoir les appels d’une personne en particulier (un ou une « ex » par exemple – 13 %). Sur une période de 8 à 10 ans : 20 % des personnes indiquent garder le même numéro de téléphone, 13 % le même logement, 15 % la même voiture, 7 % le même métier.

Derrière ces chiffres, les motivations de changement n’ont rien à voir avec une difficulté d’ordre technique. Seuls 15 % des répondants estiment qu’il est difficile de changer de numéro, alors que 47 % des Français indiquent que c’est compliqué de changer de nom et 37 % de changer de banque.

« De très nombreuses choses peuvent changer au cours d’une vie, mais le numéro de téléphone échappe encore à cette réalité, car c’est devenu pour les Français un élément constitutif de l’identité, quelque chose à laquelle on tient, presque de façon viscérale. Le citoyen est connecté au monde via son smartphone. On est dans ce qu’on appelle l’ère du Mobile-First. Les entreprises et les marques en ont pris conscience et interagissent de plus en plus via le mobile avec leur client. Le tout est désormais de mettre en œuvre des interactions contextualisées et personnalisées, dans une logique d’amélioration de l’expérience du client avec la marque, en limitant les communications inopportunes. » commente Hugues Trogan, Managing Director France et Belgique chez Infobip.

En revanche, un sujet de préoccupation est mis en avant dans cette étude. Si beaucoup de Français sont désormais sensibilisés aux problématiques de phishing ou d’arnaque par téléphone par exemple, ils semblent être inconscients des menaces telles que la fraude au numéro de téléphone, ou dénommée également « SIM Swap » (Le fraudeur prend possession d’un numéro de téléphone et peut ainsi recevoir les notifications SMS). Ainsi, 67 % des répondants de l’étude ignorent ce que c’est.

« Il est intéressant de noter le contraste entre l’attachement fort des Français à leur mobile et numéro de téléphone et la méconnaissance des dangers associés. L’information grand public permet déjà une sensibilisation des citoyens au piratage, dont le SIM swap. Cela étant, elle n’est pas suffisante, les marques et entreprises ont ici un rôle à jouer. Celles qui mettront en place les outils de sécurisation nécessaires pour endiguer ces dangers éventuels seront considérées comme des commerçants sûrs. C’est sans aucun doute autour des enjeux de sécurité qu’une relation de confiance pérenne peut se construire entre les marques et les Français. »analyse Hugues Trogan.

La dernière interview

Dernières News

Newsletter

Lettre d’information

Partager cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email