2022 : l’année du Metaverse pour les marques ?

Plateforme en ligne qui permet aux enseignes de communiquer leurs offres et promotions à des millions de consommateurs dans l’univers digital, Tiendeo a compilé les grandes tendances au sujet du « Metaverse »

Janvier 2022. Le futur d’Internet n’est pas encore né, même s’il a fait beaucoup parler de lui ces derniers mois. En effet, le mot “Metaverse” (métavers en français) est sur toutes les lèvres depuis que Facebook s’est rebaptisé Meta et s’est ainsi positionné comme l’un des principaux acteurs de ce nouveau monde virtuel.

S’agit-il d’un phénomène de mode ou sommes-nous face à l’avènement d’un nouveau monde qui ouvre de larges perspectives d’investissement ? Les experts de Tiendeo.fr, la plateforme spécialisée dans la digitalisation du secteur du retail, ont évalué le potentiel du métavers et ses opportunités pour le secteur de la grande distribution.

 

2022 sera l’année du Metaverse

Le Metaverse est un ensemble d’expériences virtuelles générées par les technologies de réalité augmentée (AR) et de réalité virtuelle (VR), où l’individu peut interagir avec d’autres personnes et/ou objets, voire même acquérir des biens virtuels par l’intermédiaire d’un avatar.

L’étude “Into the metaverse” élaborée par Wunderman Thompson Intelligence explore ce qu’est le metaverse, comment celui-ci peut changer la vie des consommateurs, les nouvelles opportunités qu’il crée et pourquoi les marques et détaillants devraient prêter une attention particulière à cette nouvelle façon d’interagir avec les consommateurs.

Selon l’étude, les marques et enseignes devront continuer à se poser les bonnes questions. L’écoute, l’observation et la compréhension de leur audience joueront un rôle clé, de même que suivre un planning stratégique qui fera l’objet d’une analyse approfondie des données.

 

Metaverse, un nouveau canal de marketing ?

Dans le prolongement de la stratégie média actuelle, le métavers apparaît comme un canal supplémentaire à intégrer dans le plan média des équipes marketing.

Ainsi, s’appuyer sur le métavers signifie dans une large mesure s’adapter aux tendances de consommation de la population. Ce nouveau moyen de communication fixe de nouvelles limites pour le secteur du retail et annonce le “gamevertising”: des mondes virtuels appelés à devenir de véritables champs de bataille publicitaires. Ainsi, les marques pourront exploiter les espaces publicitaires disponibles dans le métavers.

Certains annonceurs affirment que pour réussir dans ce nouvel environnement, le metaverse doit être considéré comme un royaume virtuel que l’individu pénètre pour s’évader de la réalité du monde. Cela signifie que les marques doivent à tout prix s’éloigner du modèle de la publicité telle que nous la connaissons aujourd’hui.

De plus, il faudra comprendre un univers nécessairement complexe, composé non pas d’un, mais de dizaines de métavers. Aux États-Unis, par exemple, quatre grandes entreprises se disputent la première place dans la course à la domination du métavers : Meta (Facebook), Roblox, Fortnite et Microsoft, ainsi que d’autres géants technologiques qui indiqueront la voie à suivre dans cette industrie au cours des prochains mois.

 

Le Metaverse et sa conquête du secteur du retail  

Ces dernières années, le retail au sens large a connu une transformation numérique profonde. Cependant, celui-ci pourrait vivre sa grande révolution à travers le Métavers.

L’ambition de maîtriser ces nouveaux espaces virtuels n’est pas vaine, car les maîtriser, c’est contrôler dans une certaine mesure la manière dont les gens interagissent. Cette nouvelle technologie annonce un nouveau mode de connexion avec le consommateur dans lequel les détaillants et marques devront “être présents” afin de mieux communiquer avec les jeunes générations, qu’il s’agisse de la génération Z ou Alpha.

À travers le métavers, les consommateurs peuvent voir et examiner les produits dans un environnement virtuel avant d’effectuer un achat. Les détaillants peuvent ainsi toucher un nouveau public et encourager les achats dans le monde réel. Grâce à une technologie immersive qui estompe la frontière entre les mondes hors ligne et en ligne, ces nouvelles expériences d’achat constituent une opportunité qui séduira les détaillants de tous types et de toute taille.

Certaines entreprises promettent déjà de lancer un produit d’ici 2023 et d’autres étudient déjà la possibilité de créer des centres commerciaux, des boutiques et des magasins virtuels où des avatars digitaux pourront acheter des produits NFT et payer en cryptomonnaies. Bloomberg Intelligence estime que le metaverse vaut déjà 500 milliards d’euros et estime qu’il atteindra 2000 milliards d’ici la fin de la décennie.

Selon l’inventeur américain Raymond Kurzweil, directeur d’ingénierie chez Google depuis 2012, “d’ici la fin de la décennie – en 2030 – nous passerons plus de temps dans le métavers que dans la “vraie vie”.

 

Les marques et détaillants à l’avant-garde du Metaverse 

Le secteur du retail est l’un des plus intéressés par le Metaverse en raison du vaste potentiel qu’il offre pour générer des expériences pendant le processus de décision et créer un lien plus profond avec les clients.

Par exemple, Gucci a déjà commencé à vendre ses propres vêtements virtuels avec les baskets Gucci Virtual 25 et H&M a récemment lancé sa première collection virtuelle à travers le jeu de simulation sociale “Animal Crossing” de Nintendo. Ikea a également créé une application qui permet aux clients d’aménager virtuellement toute une pièce grâce à la réalité augmentée.

Certaines marques vont encore plus loin et n’hésitent pas à investir clairement dans le Metaverse. C’est le cas de Nike, qui a carrément créé son propre univers virtuel, Nikeland. Un espace qui donne accès à plusieurs terrains de sport, ainsi qu’un showroom où les utilisateurs peuvent équiper leurs avatars de chaussures Nike pour participer à des compétitions.

Nikeland n’est pas seulement une façon de se présenter aux enfants, mais sert aussi de champ d’essai pour la marque où la jeune génération peut essayer de nouveaux produits avec leurs avatars avant de les acheter dans la vraie vie.

En résumé, la révolution du métavers promet une expérience digitale unique dans laquelle le monde virtuel et le monde réel s’entremêlent et fusionnent en une seule réalité. Il appartient désormais aux marques et retailers d’y trouver leur place et d’en explorer tout le potentiel.

La dernière interview

Dernières News

Newsletter

Lettre d’information

Partager cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email